Pâques russe, une fête religieuse et familiale  

Traditionnellement, les Pâques sont célébrées en Russie le premier dimanche suivant la pleine lune de printemps. Ce jour est étroitement lié à la résurrection de Christ et est considéré comme la plus belle fête religieuse.

Les orthodoxes célèbrent Pâques selon le calendrier julien, ainsi la date diverge généralement de celle de la Pâques catholique, l’écart pouvant parfois aller jusqu’à un mois. Au cours de ces 20 dernières années, les célébrations de Pâques orthodoxes et catholiques n’ont coïncidé que trois fois, la prochaine est attendue en 2025. 

Année Orthodoxe Catholique
2019
28 Avril
21 Avril
2020
19 Avril
12 Avril
2021
2 Mai
4 Avril

Pâques orthodoxe à table

Les œufs, colorés ou peints, sont l’élément central de la tablée de Pâques en Russie. Les colorants doivent être d’origine naturelle et, traditionnellement, se décliner dans la palette du rouge, en référence à l’œuf présenté par Marie-Madeleine à l’empereur Tibère pour annoncer la résurrection de Jésus. Habituellement, la couleur rouge s’obtient à l’aide des pelures d’oignon bouillies. Ensuite, les artistes et les familles rivalisent d’imagination pour la décoration les œufs, moment ludique et créatif – y figureront les traditionnelles lettres ХВ, pour Христос Воскресе, le Christ est ressuscité en russe, ou différents motifs habilement dessinés. A table, une compétition s’engage : les convives tapent, tour à tour, leurs œufs les uns contre les autres, les œufs cassés étant disqualifiés du tournoi.

Les œufs de Pâques peuvent se décliner en joaillerie – Fabergé en fabriquera pour les empereurs Alexandre III et Nicolas II qui les offriront à leurs épouses respectives – mais la version chocolatée n’a pas encore fait son entrée dans les traditions russes.

Le Koulitch, gâteau aux raisins secs, et la Paskha (du Pâques en russe), dessert en forme de pyramide à base de fromage blanc, trônent également sur la table. Comme pour les catholiques, la messe de Pâques marque la fin du Carême. Le jeûne orthodoxe est très dur – pendant quarante jours, la viande, le poisson, les produits laitiers, l’alcool et, plus généralement, tous les mets gourmands et festifs sont proscrits. C’est la période de lentilles et de soupes maigres, mais aussi de la préparation du repas pour la fête à venir. A Pâques, les fidèles apportent leurs œufs et koulitchs à l’église pour qu’ils soient bénis. Ce n’est qu’alors que le jeûne est rompu.

Koulitch, gâteau aux raisins secs Association Russophone de Cornouaille
Pâques orthodoxe dans les églises Russes

La messe de Pâques est la plus importante de l’année pour l’église orthodoxe russe. Les églises sont pleines à craquer et l’office est particulièrement joyeux. A minuit, après la procession et les prières, le prêtre ouvre les portes fermées de l’église ouvrant ainsi symboliquement le tombeau du Christ et annonce aux fidèles que Jésus est ressuscité. Les fidèles se saluent alors en disant « Le Christ est ressuscité ! » et « En vérité, Il est ressuscité ! ».

La grande messe est célébrée par le Patriarche à la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou en présence du président russe, pour une messe plus populaire, rendez-vous aux monastères Vyssoko-Petrovsky, Donskoï ou Sretenski à Moscou ou à la cathédrale de Kazan ou à la laure Sainte-Trinité-Alexandre-Nevski à Saint-Pétersbourg.

A faire à Pâques orthodoxes : 

  • Déguster le koulitch et s’essayer à la peinture sur œufs à la manière populaire : les faire bouillir avec des herbes, puis décorer. Vous pouvez aussi acheter des autocollants décoratifs pour œufs de Pâques.
  • S’essayer à répondre « Voïstinou voskrese ! » (Il est vraiment ressuscité) lorsque qu’on vous salue avec la phrase « Khristos voskrese ».

 

Bonne fête de Pâques !